Direction générale

Axe 1 : Refuser la hausse universelle: moduler les tarifs

 

Prendre en compte le principe utilisateur/payeur, les prix étant déterminés en fonction de la vitesse et de la consommation de la bande passante par chacun des membres;
 

Il est proposé de fixer des tarifs mensuels plus élevés pour les membres ayant accès à la fibre optique à domicile et de maintenir aux tarifs actuels les membres n’ayant pas accès aux services par fibre;
 

De plus le service par micro-ondes ne serait plus offert dans les zones desservies par la fibre.
 

Principe à respecter: l’action communautaire équitable et solidaire :

1. L’action communautaire implique d’ouvrir à tous les membres la participation aux efforts d’amélioration des services;
2. Équitabilité – l’équité n’est pas l’égalité; imposer des augmentations (de capital social ou tarif mensuel) aux membres qui ne reçoivent pas et ne recevront pas les services de la fibre ne serait pas équitable;
3. Solidarité – la solidarité exige d’offrir la même qualité de service au plus grand nombre possible, il faut donc fixer les conditions d’expansion du réseau de fibre qui permettront d’atteindre le plus rapidement possible le plus grand nombre de membres possible.

 


Moyens proposés :

1) Une augmentation des tarifs serait modulée selon 3 zones de développement futur pour la fibre optique (1-Montagne, 2-Ste-Marthe et 3-Ste-Justine) :
zone 1 augmentation importante
zone 2 augmentation moindre
zone 3 augmentation encore moindre
 

Au fil de la complétion des phases de développement, les tarifs des zones 2 puis 3 seraient augmentés graduellement. Une fois branchés sur la fibre optique les clients auraient les mêmes tarifs. Les clients inaccessibles (zone 0) ne subiraient pas d’augmentation.
 

2) 2 échelles de tarif établies selon les principes suivants :
Tarif pour les abonnés qui resteront sur micro-ondes
Similaire au tarif actuel mais avec un palier de moins (5 au lieu de 6, ex.: 10, 30, 50, 100 et 150 Go/mois) et plus linéairement progressif en fonction du forfait choisi
Tarif pour les abonnés qui passeront à la fibre dans un avenir prévisible
Tarif comprenant un frais fixe (5$/mois ?) pour l’accès à la fibre, plus quelques paliers (5 ?) croissant plus ou moins linéairement avec la consommation et offrant plus de Go/mois dès le forfait de base

 


Éléments de réflexion :

  • L’augmentation de 5$ pour tous ferait peut-être perdre des clients; une modulation des tarifs serait plus juste pour faire accepter ce projet; on pourrait augmenter la part-sociale ET augmenter les tarifs pour les connecter à la fibre optique;
  • La tarification actuelle amène les abonnés à contribuer aux «trop perçus» (profits ou «excédents») de la Coop CSUR en fonction exponentiellement croissante du forfait choisi, plutôt qu’en fonction linéairement croissante (qui semblerait plus équitable);
  • Les abonnés ayant choisi le forfait le plus bas (10 Go/mois) semblent payer moins que la fraction des coûts fixes qui leur correspond, ce qui correspond à un subside (de solidarité) des plus gros utilisateurs en faveur des moins gros utilisateurs;
  • Une augmentation de 5$/mois de tous les abonnés qui auront accès à la fibre dans les premières phases de son implantation (250 maintenant et disons 125 autres dans les prochains 24 mois) semble suffire pour payer l’implantation de la fibre sans augmenter les tarifs de ceux qui n’auront pas accès à la fibre;
    Plus de 62% des abonnés sont au forfait 50Go/mois, plus de 21% sont au forfait 10Go/mois et environ 10% sont au forfait 25 Go/mois, ce qui ne laisse qu’un peu plus de 5% des abonnés (une petite trentaine) aux forfaits plus élevés.
  • Inquiétude par rapport à la réaction de certains membres qui verront leur compte augmenter même s’ils n’ont pas encore une bonne communication internet. Une façon d’augmenter les tarifs serait de réévaluer les différents forfaits en fonction des facteurs vitesse et de la quantité au lieu d’une augmentation de 5 $ à l’ensemble.
  • Un certain crédit ou compensation pourrait être appliquée pour ceux ont des problèmes de connexion internet récurrents malgré l’arrivée de la fibre.
  •  

    Axe 2 : Communiquer efficacement les intentions de la Coop

     

    Il est important que la Coop définisse un très bon plan de communication pour justifier l’augmentation et en profiter pour faire prendre conscience aux membres et aux citoyens des grands principes et des valeurs qui gouvernent la Coopérative de solidarité du Suroît. Faire valoir les avantages pour tous, comme le dégagement de plusieurs tours donc un meilleur service internet pour plusieurs abonnés, l’adhésion de nouveaux membres donc plus de revenus, l’éventuelle offre de service de la téléphonie, de la télévision, etc.
     


    Moyens proposés :

     

    Bâtir un bon plan de communication qui ferait entre autres la promotion des services pouvant être offerts par la Coop CSUR ainsi que des valeurs qui la gouvernent. L’information apporterait également des explications sur la réflextion et les raisons qui ont amené la coop à adopter une hausse des tarifs pour l’installation de la fibre optique.

     

    Axe 3 : Planifier le développement futur

     

    Mettre des balises seulement sur la capacité des membres à assumer un fardeau financier supplémentaire, faire confiance à la direction générale et au conseil d’administration pour effectuer les calculs de revenus et dépenses et pour procéder à une évaluation serrée des capacités de la Coop CSUR à réaliser une nouvelle phase de développement.
     

    Principes d’évaluation d’un nouveau secteur pour implanter la fibre optique :

    1. Les chiffres précis des critères pour chaque secteur sont laissés à l’appréciation du conseil d’administration de la Coop CSUR;
    2. Le coût pour rejoindre le nouveau secteur depuis le réseau actuel doit être raisonnable;
    3. Le coût d’installation par abonné dans le nouveau secteur doit être raisonnable;
    4. La Coop CSUR offre aux abonnés d’un nouveau secteur la possibilité de contribuer eux- mêmes (une surcharge volontaire) au financement de l’installation de la fibre dans leur secteur;
    5. La Coop CSUR pourrait subventionner une partie des coûts d’installation de la fibre dans un nouveau secteur.

     


    Moyens proposés :

     

    Créer un fonds d’investissement afin d’assurer la pérénité de la Coop CSUR. Ce fonds d’investissement serait basé sur le principe de solidarité et conséquemment tous les membres y participeraient.
     

    Les conditions pour l’agrandissement du réseau comprenent : la densité d’abonnés, les revenus mensuels par kilomètre, la capacité individuelle ou collective de financer avec un taux de financement acceptable, et seront assujetties à la limite individuelle d’absorber une augmentation d’au plus 15%.
     


    Éléments de réflexion :

     

  • Etudier les revenus sur la base du service essentiel et non sur tous les services (Question légale sur les contrats à durée déteminée);
  • Rentabilité pour chacun des projets de développement;
  • Garantir que le projet soit viable;
  • Etude de marché pour le tronçon visé;
  • Viabilité du projet versus les finances de la Coop, garantir avec réserves, surplus, se garder une marge de manœuvre en cas de problème;
  • Avoir un plan de développement avec diverses avenues de solutions (Idée de l’étendue du développement, avec différents plans, possibilités, façons de les concrétiser);
  • Évaluer la rentabilité, l’amortissement, les nouveaux revenus réels donc les nouveaux membres;
  • Les critères présentés dans la proposition sont plus sévères que ceux utilisés pour la première phase (déjà acceptée) d’installation de la fibre optique;
  • Les critères devraient être fixés autrement, non sur la base du nombre d’abonnés ou des montants précis mais sur la base des coûts de réalisation « raisonnables »;
  • La confiance dans le conseil d’administration est un principe de base de la Coop CSUR, les critères définis doivent donc être indicatifs plutôt que prescriptifs;
  • Il faudrait sans doute offrir aux abonnés d’un nouveau secteur la possibilité de payer un montant initial (une surcharge volontaire) pour faciliter le financement de l’installation dans ce secteur;
  • Impacts financiers sur les membres;
  • Quels sont les risques que les membres sont prêts à prendre, à assumer indiduellement et collectivement?;
  • Faire l’équilibre entre la solidarité financière et les limites de chacun;
  • Où est la limite des membres? Combien d’augmentation;
  • Rester compétitif pour ne pas perdre des membres;
  • Payer la part sociale et payer selon son utilisation;
  • Équilibre entre le développement et la capacité, le risque financier;
  • La coop doit suivre les grands tournants technologiques reliés à l’internet si elle veut survivre.
  •  

    CLARIFICATION

     
    En lien avec les zones:
    La Coop établit le coût prévisible de l’installation de la fibre optique dans un secteur et le divise en termes de temps avant l’implantation du réseau dans ce secteur là. Donc ceux qui auront la fibre plus tard, vont commencer à payer maintenant mais moins cher par mois, puisqu’ils vont payer plus longtemps. Ils vont payer le même montant en bout de ligne.
     

    Quand est-ce que les hausses auraient lieu?
    Dès que nous avons les autorisations et l’assurance que l’implantation aura lieu.
     

    Est-ce que le CA a l’intention de respecter notre réflexion et nos recommandations?
    Les recommandations émises par ce comité seront discutés avec le conseil d’administration et l’agent feedback cet après-midi. Votre agent feedback est celui en charge de ramener l’esprit de vos discussions de ce matin et de porter vos recommandations. Il se peut qu’elles soient bonifiées par les nouveaux membres présents, mais vous aurez aussi votre mot à dire par le biais de l’agent feedback.
     

    OBJECTIONS POUR L’AXE 1

     
    Pas de zone 0 : Au même titre que quand nous avons annoncé la baisse des tarifs et que nous avons diminué tous les forfaits; en prévision d’une hausse, nous augmenterions tous les membres (échelles différentes)
    Tous à contribution aux efforts de solidarité.

     

    BONIFICATION POUR L’AXE 1

     
    Critères pour justifier la hausse à tout le monde, même ceux qui n’auront pas la fibre:
     
    Qualité de service
    Vitesse
    Capacité de téléchargement
     

    Difficile de faire une analyse constante de la qualité du service reçu qui fluctue régulièrement sur le micro-ondes. Demanderait un investissement en temps et en matériel qui risque d’être coûteux. Est-ce que ça en vaut la chandelle?
     

    PROPOSITION FINALE POUR L’AXE 1

     

    Donc, en suivant notre principe de solidarité, très fort à la Coop CSUR, nous refusons d’exclure des membres des contributions générales, il faudrait moduler la hausse basé sur la qualité du service, la vitesse et la capacité de téléchargement.
     

    On décide d’augmenter les futurs utilisateurs de la fibre optique de 5$ par mois et serait principalement justifié par le gain de stabilité du signal et la fiabilité du service à domicile.
     

    De plus, une nouvelle échelle de forfaits seraient établies pour les clients étant desservis par la fibre optique. Les critères de vitesse et de capacité de téléchargement seraient similaires à ceux sur la micro-ondes mais les tarifs seraient additionnés de 5$/mois automatiquement. Les tarifs des forfaits seraient ajuster pour représenter une différence de tarifs plus linéaire qu’exponentielle.
     

    Le nombre de forfaits par échelle peut fluctuer et les tarifs aussi selon la concurrence et l’analyse effectuée par la direction générale.
     

    BONIFICATION POUR L’AXE 2

     
    Information bi-directionnelle, des travailleurs vers les membres et vice-versa incluant la direction générale
    Il faut véhiculer les intentions et les valeurs de la Coop, mais il faut aussi être à l’écoute des membres et répondre à leurs besoins.
     
    Qui va s’en occuper? Il faut nommer un responsable.
     
    Nous avons un échéancier relativement serré, le plan, les outils et le message doivent être prêts avant l’implantation de la fibre optique.

    PROPOSITION FINALE POUR L’AXE 2

     
    Il est proposé de créer un comité de travail pour élaborer un plan de communication, de le mettre en oeuvre et de faire le suivi des actions posées.
     

    Le conseil d’administration devra définir le mandat du comité ainsi que sa composition, nommer un responsable et établir un échéancier. Ce comité devrait inclure des membres travailleurs et des membres utilisateurs.
     

    BONIFICATION POUR L’AXE 3

     
    Ce n’est pas qu’un fonds d’investissement à mettre sur pied, c’est un plan d’action pour prévoir et planifier le développement futur (fibre optique et nouveaux services) de la Coop.
     

    PROPOSITION FINALE POUR L’AXE 3

     
    Il est proposé de créer un comité de développement et de soutien à la prise de décision avec un mandat clair et en continuité avec la consultation.

    Réponse à ce projet

    caractères permis

    Pas de commentaires disponibles.