Groupe 3

PROPOSITION INITIALE 3

 

Considérant que les facteurs suivants sont essentiels pour envisager d’implanter un nouveau tronçon de fibre optique, il est proposé de les baliser ainsi :

  • La densité d’abonnés par kilomètre : 11 abonnés par kilomètre en moyenne;
  • Les revenus mensuels par kilomètre : En abonnement et en services pour au moins 500$;
  • La capacité commune ou collective de financer : Pour l’équivalent des revenus mensuels
  • Mise de fonds à la Coop, au moins 25% du coût total du projet en sommes disponibles; le financement requis ne devra pas dépasser 75% du coût du projet et; le taux de financement ne devra pas dépasser 7% l’an;
  • Le coût de réalisation : 16 000$ ou moins par kilomètre; et la longueur d’un nouveau tronçon se calculera à partir du point de raccordement au réseau déjà en place.
  •  

    Dans le but de répondre à la demande des membres de les desservir par la fibre optique prochainement, la Coopérative sera en mesure d’adapter ces critères à la réalité de chaque secteur où il serait envisageable de l’implanter.

     
    1- Il faut identifier les facteurs à prendre en compte, déterminer leur importance et les baliser avec des critères minimaux. L’établissement de ces critères permettra à la Coop de mieux évaluer la faisabilité d’un nouveau tronçon.

    1b- Voici une liste de quelques facteurs que nous avons déjà identifiés comme importants à prendre en considération (d’autres peuvent être ajoutés) mais tous doivent être balisés :

    I) La densité d’abonnés par kilomètre;
    (Plus de membres, plus de revenus mensuels à la Coop, moins d’investissement personnel)
     

    II) Les revenus mensuels par kilomètre
    (Plus de services offerts = plus de revenus à la Coop)
     

    IV) La capacité commune ou globale (individuelle ou collective) de financer le nouveau tronçon;
     

    V) La mise de fonds disponible de la Coop;
    (Environ 1 pour 4 soit 100 000$ de liquidité disponible à l’investissement dans les coffres de la Coop pour un investissement total de 400 000$ pour couvrir environ 25 km)
     

    VI) Le coût de réalisation du nouveau tronçon;
    (Le coût de mise en place d’un kilomètre de fibre peut varier selon l’état du réseau de soutènement et des obstacles à franchir.)
     

    VII) Les autres chantiers engagés par la Coop.

     

    2- Le conseil d’administration s’engage à réaliser la mise en place d’un nouveau tronçon de fibre optique lorsque toutes les conditions établies dans cette proposition seront rencontrées dans un secteur donné;
     

    3- Tous les membres ont droit, lorsque réaliste et réalisable, de recevoir la même qualité de service pour le même tarif.

     

    BONIFICATIONS

     
    Rencontre du 23 mai
     

    Les questions concernent :
     

    - 75% du coût du projet, donc l’emprunt ne doit pas dépasser 75% du coût du projet;
     

    - 7% = le taux d’intérêt de l’emprunt;
     

    - Si un abonné désire la fibre mais est tout seul, peut-il se la faire installer?
    oui, MAIS il débourse la totalité des frais ou s’ils sont un trop petit groupe, ils se divisent les coûts;
     

    - Le libellé du troisième critère de la proposition est incompréhensible, on propose son retrait. Le membre travailleur acquiesce et retire ce libellé de la proposition;
     

    La proposition étant devenue claire pour tous, le membre travailleur dépose donc la proposition symboliquement au milieu de la table, pour signifier au groupe que la proposition appartient maintenant au groupe pour la bonifier, l’améliorer, la modifier ou la rejeter et en écrire une autre.
     

    RÉACTIONS
     

    - OK, proposition raisonnable
    - Ok, elle donne un but commun
    - Densité des abonnés ne correspond pas nécessairement au nombre de maison sur la rue, nombre écrit est trop élevé et tout le monde n’est pas intéressé à avoir l’internet.
    - Ok, elle assure une qualité sur le long terme.
    - Il faut mettre une fourchette et non un nombre déterminé.
    - La coop n’a pas d’expérience avec la fibre donc faire une proposition de base avec des critères moins coercitifs, moins rigides (nombre ou coût)
    - Il faut trouver un équilibre entre le nombre et les coûts donc modifier les critères.
    - A la campagne, il n’y a pas de service donc il fut adapter la proposition selon l’endroit.
    - Le nombre de personnes sur la rue ne correspond pas au nombre d’abonnés.
    - Le nombre de services qui sera donné doit être mentionné.

     

    OBJECTIONS
     

    a) Clarté de la proosition
    b) Déterminer le besoins, faire une étude
    c) Fourchette abonnés versus personnes.
    d) Identifier les revenus potentiels pour déterminer l’endroit.
    e)Elles seront étudier en ordre inverse étant donné l’importance que leur ont attribué le groupe.

     
    Rencontre du 6 juin
     
    Le groupe après quelques «tours» de table, le groupe se décide à écrire une nouvelle proposition, mettant des balises seulement sur la capacité des membres à assumer un fardeau financier supplémentaire, faisant confiance à la direction et au conseil d’administration pour effectuer les calculs de revenus et dépenses et de procéder à une évaluation serrée des capacités de la Coop CSUR à réaliser une nouvelle phase de développement.
     

    Voivci des arguments qui ont aidé à jalonner la nouvelle proposition :
     

    Etudier les revenus sur la base du service essentiel et non sur tous les services
    (Question légale sur les contrats à durée déteminée);
     

    Rentabilité pour chacun des projets de développement;
     

    Garantir que le projet soit viable;
     

    Etude de marché pour le tronçon visé;
     

    Viabilité du projet versus les finances de la Coop, garantir avec réserves, surplus, se garder une marge de manœuvre en cas de problème;
     

    Avoir un plan de développement avec diverses avenues de solutions
    (Idée de l’étendue du développement, avec différents plans, possibilités, façons de les concrétiser);
     

    Évaluer la rentabilité, l’amortissement, les nouveaux revenus réels donc les nouveaux membres;
     

    Manque de chiffres, des méthodes de calcul dans la proposition initiale;
     

    A la fin du remboursement d’un tronçon, la coop a-t-elle des profits ou arrive-t-elle kif-kif.
    Autrement dit doit-on attendre le remboursement ou le renflouement des coffres avant de continuer le développement?;
     

    Étude de développement à court terme est très facile, mais à long terme très difficile
    (nombre total de maisons sur le tronçon, nombre réaliste de membres, équipements en progression technologique, méthode de travail, remplacement des équipements, finances de la Coop, etc…);
     

    Impacts financiers sur les membres;
     

    Quels sont les risques que les membres sont prêts à prendre, à assumer individuellement et collectivement?;
     

    Faire l’équilibre entre la solidarité financière et les limites de chacun;
     

    Où est la limite des membres? Combien d’augmentation?;
     

    Rester compétitif pour ne pas perdre des membres;
     

    Payer la part sociale et payer selon son utilisation;
     

    Équilibre entre le développement et la capacité, le risque financier.

     

    PROPOSITION FINALE 3

     
    Les conditions pour l’agrandissement du réseau  comprennent : la densité d’abonnés, les revenus mensuels par kilomètre, la capacité individuelle ou collective de financer avec un taux de financement acceptable, seront assujetties à la limite individuelle d’absorber une augmentation d’au plus 15%.

    Réponse à ce projet

    caractères permis

    Pas de commentaires disponibles.