Mon rêve, mon village : le développement rural au service de la communauté

Le projet sans but lucratif Mon rêve, mon village trace un bilan très positif de ses deux dernières années et lance un appel aux porteurs de projets.

Afin de connaître les besoins de la population, la première action de Mon rêve, mon village a été de réaliser, en 2010, un vaste sondage sur la qualité de vie à Très-Saint-Rédempteur. Les résultats de celui-ci montrent que les citoyens ont majoritairement choisi Très-Saint-Rédempteur pour sa tranquillité et pour la nature, mais aussi qu’ils aimeraient, entre autres, avoir plus d’activités sociales et de loisirs.

La croissance de la population de Très-Saint-Rédempteur génère des besoins non répondus. C’est d’ailleurs en partant de ce constat qu’a été créée l’offre Internet haute vitesse de la Coop CSUR. Les entreprises ne trouvaient pas rentable de fournir le service là où il y a des arbres. Alors, des citoyens se sont retroussé les manches et ont créé un service Internet haute vitesse sans but lucratif qui répond aux besoins de plus de 600 membres dans la région. On réalise que nos campagnes sont pleines de richesses que nous pouvons collectivement mettre en valeur dans l’intérêt de la population.

Pour Mon rêve, mon village, la décision d’accompagner, ou non, un projet se fait donc en fonction des besoins réels exprimés par la population de Très-Saint-Rédempteur. Mon rêve, mon village a aidé le démarrage de plusieurs projets d’intérêt collectif. Parmi ceux-ci figurent :

En pratique, Mon rêve, mon village aide des projets ayant un impact positif sur le développement local et répondant à des besoins du milieu. Il fournit des services d’analyse des besoins du territoire, d’animation de rencontres, de mise en réseau, etc.

Mon rêve, mon village est sans cesse à la recherche de nouveaux projets à accompagner.

-

Mon rêve, mon village est un projet de la Coop sans but lucratif CSUR. Il est soutenu par le Ministère des Affaires Municipales et de l’Occupation du Territoire dans le cadre du programme sur les laboratoires ruraux.

Jean-Luc

Réponse à ce projet

caractères permis